La carte des MAM

Démarche / Carte des MAM, Serge Philippe Lecourt

A ce jour, Serge Philippe Lecourt a photographié plus de 1000 monuments aux morts, sur les 3232 présents en Normandie.

 

Voici la carte des monuments aux morts photographiés par Serge Philippe Lecourt. Elle est en perpétuelle évolution. Chaque bulle rouge représente un Poilu, une stèle, un relief ou un tableau commémorant les morts militaires et civile de la Première Guerre mondiale.

Zoomer et cliquez sur une bulle pour voir de quelle commune il s’agit.

<iframe src="https://www.google.com/maps/d/embed?mid=15ViQoODREATPwSlwzAir-UY6eSU&ehbc=2E312F" width="640" height="480"></iframe>

La démarche

Démarche / Carte des MAM, Non classé, Serge Philippe Lecourt

Serge-Philippe-Lecourt-2014-Monument-aux-morts-en-travaux-sous-la-pluie-3

Serge Philippe Lecourt est un photographe français passionné par l’histoire et le patrimoine de la Première Guerre Mondiale. Il photographie depuis plus de vingt ans les monuments aux morts et les vitraux commémorant les soldats morts pour la France de la guerre 14-18. Si son travail se concentre essentiellement sur les cinq départements normands, Serge Philippe Lecourt a également photographié des oeuvres mémorielles ailleurs en France et à l’étranger.

Ses photographies n’ont pas une visée purement documentaire mais s’inscrivent plutôt dans une dimension poétique. Elles sont le fruit d’un regard singulier traduisant une certaine réalité, dans une forme esthétique et signifiante. Le photographe s’intéresse à la fois à l’expressivité de la sculpture et à l’environnement dans lequel elle se situe. Il est toujours en quête d’une situation décalée dans laquelle le « Poilu » semble prendre vie et partager un moment avec ses contemporains. Le respect, souvent teinté d’humour, anime son travail photographique de mémoire autour de ces questions essentielles : quel regard portons-nous sur notre passé ? Qu’est-ce qui relie le présent au passé, qu’est-ce qui nous relie à nos ancêtres ? Quelle place la société accorde-t-elle aujourd’hui à la mémoire collective et individuelle ? Comment la géographie dialogue t-elle avec l’Histoire ?

Serge Philippe Lecourt s’est inscrit tout naturellement dans la démarche de collecte d’informations et de photographies sur les monuments aux morts, lancée par la Mission du Centenaire de la Première Guerre Mondiale en partenariat avec l’IRHIS, le CNRS et l’Université de Lille. Une cinquantaine de ses photographies ont ainsi été exposées aux Rencontres d’Arles en 2014, aux côtés de celles de Raymond Depardon. Elles ont également exposées durant l’été 2016 au Panthéon de Paris et ont fait l’objet d’une publication aux éditions du Patrimoine et d’un portfolio dans le Hors-Série Ouest-France « 14-18 Histoires d’hommes de l’Ouest » (novembre 2016).

Tout en continuant à photographier les monuments aux morts, Serge Philippe Lecourt travaille désormais à la valorisation de son fonds. Il entend réaliser une exposition itinérante ainsi qu’un livre de photographie sur ce sujet d’ici la fin du Centenaire.

Serge-Philippe-Lecourt-2014-Monument-aux-morts-en-travaux-sous-la-pluie-1

Les photographies de Serge Philippe Lecourt ne sont pas libres de droit. Elles sont soumises au droit d’auteur. Pour toute demande de reproduction complète ou partielle doit être adressée, merci de vous adresser à l’auteur : splecourt@yahoo.fr

Serge-Philippe-Lecourt-2014-Monument-aux-morts-en-travaux-sous-la-pluie-2

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Montpinchon, pendant les travaux.