Darnétal

Normandie, Seine-Maritime
© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Darnétal, novembre 2021.

Le monument aux morts de Darnétal est situé dans le cimetière de la ville. Il représente une femme, debout, les mains croisées tenant une branche de laurier (symbole de la victoire). Son regard est baissé vers une tombe. Cette femme symbolise la patrie qui rend hommage aux soldats tombés pour la France.

Intitulé La Normandie en deuil pleurant ses enfants, ce monument a été édifié par souscription publique en 1924 et érigé sous la présidence du Préfet Lallemand.

L’auteur de ce monument est le sculpteur Alexandre Morlon (1878 – 1951).

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Darnétal, novembre 2021.
© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Darnétal, novembre 2021.
© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Darnétal, novembre 2021. Drapeau et casque.

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Darnétal, novembre 2021.

La Pernelle

Manche, Normandie
© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de La Pernelle.

L’église de La Pernelle surplombe le Val de Saire et la mer. Le point de vue y est magnifique. Son monument aux morts se situe dès l’entrée du cimetière. Il consiste en une colonne de grès noir simple.

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de La Pernelle.

Sainte-Marie-du-Mont

La vie autour des MAM, Manche, Normandie
Tourisme de mémoire autour du monument aux morts de Sainte-Marie-du-Mont, juillet 2022.

Le tourisme de mémoire est très développé à Sainte-Marie-du-Mont, à proximité des plages du Débarquement (Utah Beach). Il est l’occasion de faire le lien entre Première et Seconde guerre mondiale, auprès des milliers de touristes qui viennent chaque année découvrir les lieux du Débarquement et de la Bataille de Normandie.

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Sainte-Marie-du-Mont, juillet 2022.

Le monument aux morts de Sainte-Marie-du-Mont se dresse face à l’église. Il représente un Poilu écrasant l’aigle (modèle de série conçu par Charles-Henri Pourquet).

Saint-Pierre-Eglise

Manche, Normandie
© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Pierre-Eglise, 2022.
© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Pierre-Eglise, 2022.

Le monument aux morts de Saint-Pierre-Eglise est un obélisque surmonté d’une figure féminine, un ange. Il est situé entre le calvaire et l’entrée de l’église, marquant ainsi la place de la religion catholique dans les commémorations des soldats morts au combat.

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Pierre-Eglise, 2022.
© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Pierre-Eglise, 2022.
© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Pierre-Eglise, 2022.
© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Pierre-Eglise, 2022.
© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Pierre-Eglise, 2022.
© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Pierre-Eglise, 2022.

Eglise Notre-Dame-du-Bon-Secours à Saint-Marcouf

Manche, Normandie
© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts du hameau des Gougins, Notre-Dame-du-Bon-Secours, Saint-Marcouf, été 2022.

Le monument aux morts du hameau des Gougins est situé dans le cimetière de l’église Notre-Dame-du-Bon-Secours, sur la commune de Saint-Marcouf, face à la mer. La paroisse rend ainsi hommage « à ses soldats et marins ».

Il s’agit d’un piédestal surmonté d’un buste de soldat casqué tenant une grenade fermement serrée dans sa main droite. Son casque est ébréché à l’avant. Il se dresse fièrement et son regard porte la marque d’une détermination absolue.

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts du hameau des Gougins, Notre-Dame-du-Bon-Secours, Saint-Marcouf, été 2022.

Sous le buste, l’inscription « Dieu et Patrie » est gravée dans la pierre. Dans le nord Cotentin, beaucoup de monuments aux morts font un lien explicite avec la religion catholique.

Les noms des morts pour la France sont inscrits sur fond de mosaïque.

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts du hameau des Gougins, Notre-Dame-du-Bon-Secours, Saint-Marcouf, été 2022.
© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts du hameau des Gougins, Notre-Dame-du-Bon-Secours, Saint-Marcouf, été 2022.
© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts du hameau des Gougins, Notre-Dame-du-Bon-Secours, Saint-Marcouf, été 2022.

Cette église, construite au 19ème siècle au hameau des Gougins, a été largement endommagée lors des combats du Débarquement du 6 juin 1944. Son clocher et sa façade ont été reconstruits après guerre.

Pour en savoir plus sur l’histoire de l’église : cliquez ici.

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts du hameau des Gougins, Notre-Dame-du-Bon-Secours, Saint-Marcouf, été 2022.

Carteret

Manche, Normandie
© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Carteret, 2017.

Le monument aux morts de Carteret, situé dans le cimetière communal (avenue des Douits), représente un Christ sur la croix. Il surmonte une stèle où sont inscrits les noms des soldats morts pour la France.

Un nouveau nom (Frédérick Françoise) a été gravé en mars 2006 pour honorer un gendarme mort dans l’exercice de ses fonctions en Guyane, preuve s’il en est que les monuments aux morts continuent de tenir une place essentielle dans la mémoire collective aujourd’hui.

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Carteret, 2017.
© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Carteret, 2017.

Vauville

Manche, Normandie
© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Vauville (La Hague)

Le monument aux morts de Vauville se dresse au milieu des calvaires, des croix et des tombes, dans l’enceinte de l’église et du cimetière communal.

« A ses enfants
tombés au champ d’honneur
la commune de Vauville reconnaissante »

Il se situe dans un écrin de verdure, à cent mètres de la mer.

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Vauville (La Hague)

Saint-Germain-la-Campagne

Eure, Normandie
© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Germain-la-Campagne

Le monument aux morts de Saint-Germain-la-Campagne, situé à l’entrée du village, est érigé devant un calvaire. Il s’agit d’un soldat debout. Un casque à pointe est à ses pieds.

Deux doigts manquent à sa main droite.

Signature : Architecte VAAST (Bernay) et Entreprise LANCTUIT (Vernon).

Casque à pointe

Juvigny-sous-Andaine

Normandie, Orne

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Juvigny-sous-Andaine, 2021.

Pour commémorer l’Armistice en ce 11 novembre 2021, une nouvelle publication d’un monument aux morts sculpté de Normandie.

Le monument aux morts de Juvigny-sous-Andaine est un monument de série représentant un soldat blessé, à terre, au pied d’un obélisque surmonté d’un coq.

Il a été sculpté par Jules DECHIN et Jean-Prosper LECOURTIER.

Pavilly

Normandie, Seine-Maritime

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Pavilly.

Le monument aux morts de Pavilly est le premier monument aux morts sculpté construit et inauguré en France, le 4 août 1918, trois mois avant l’Armistice. Le maire de l’époque avait pressenti que les sculpteurs seraient très occupés à la fin de la guerre et avait pris les devants en lançant une souscription publique dès 1916. Proche des milieux artistiques, il a contacté un sculpteur de renom Alphonse GUILLOUX (1852 – 1939), professeur à l’école des beaux-arts de Rouen. Pour l’anecdote, 2 noms ont été ajoutés après l’Armistice.

Le monument représente une femme casquée, d’une taille monumentale, tenant une épée et un bouclier.

Le sculpteur Alphonse GUILLOUX a également réalisé les monuments aux morts de Bolbec, Vernon, Duclair, Allouville-Bellefosse, tous situés en Seine-Maritime.

Vire. 11 novembre : les photographies de Serge Philippe Lecourt à l’honneur

Normandie, On en parle !, Serge Philippe Lecourt

Article publié par La Manche Libre le 16 novembre 2020.

Passionné d’histoire, le Virois Serge Philippe Lecourt est heureux de souligner la présence des monuments aux morts, trop souvent méconnus et pourtant symboles de mémoire et de sacrifice.

« Photographe reconnu à Vire et bien au-delà, Serge Philippe Lecourt vient de voir avec satisfaction plusieurs de ses photos de monuments aux morts reprises dans une nouvelle édition du livre de Pierre Lemaitre Au revoir là-haut.

Le photographe virois Serge Philippe Lecourt participe à l’illustration du roman de Pierre Lemaitre Au revoir là-haut (Prix Goncourt 2013, adapté au cinéma il y a 3 ans), réédité cette année avec un dossier pédagogique aux éditions Magnard. Serge Philippe Lecourt, photographe à Vire, est depuis longtemps fasciné par sa région et passionné par l’histoire de la Première Guerre mondiale. Il a eu l’occasion de sillonner les cinq départements de Normandie pour recenser les monuments aux morts lors de la « Mission du Centenaire ». Le talent de Serge Philippe Lecourt : ses photos ont la force d’être à la fois documentaires et poétiques.

Le roman de Pierre Lemaitre, paru en 2013, récompensé par de nombreux prix littéraires et adapté au cinéma par Albert Dupontel en 2017, raconte la vie de deux soldats traumatisés par la dureté des combats à l’issue de la Première Guerre mondiale. Les deux hommes vont tenter de prendre leur revanche sur la vie en montant une arnaque commerciale liée à la vente des monuments aux morts. »

Trévières. L’Armistice commémoré à huis clos.

Calvados, Normandie, On en parle !

Article publié dans Ouest France du 12 novembre 2020.

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Trévières, Calvados.

« L’histoire

La femme soldat de Trévières ne pensait certainement pas revivre une commémoration comme celle du 8 mai 2020 et pourtant, mercredi, l’Armistice a été commémoré dans l’intimité.

La statue de bronze de 1921, unique en France, créée par le sculpteur Edmond de Laheudrie, né à Trévières, a pourtant connu bien des situations.

Hommage aux Poilus de 14-18, elle est aussi le symbole de l’engagement des femmes qui ont fait tourner la nation et alimenter l’industrie de guerre pendant que les hommes étaient au front.

Symbole aussi des combats du Débarquement de 1944, elle sera défigurée par un obus de marine tiré depuis le large d’Omaha.

Symbole encore de l’amitié franco-américaine, une copie trône fièrement à l’entrée du National D-Day memorial de Bedford, en Virginie, créé en 2002.

Elle figure maintenant dans le dossier pédagogique qui accompagne la réédition du livre Au revoir là-haut, de Pierre Lemaitre, prix Goncourt 2013. La photo de Serge Philippe Lacourt a séduit l’écrivain et l’acteur Albert Dupontel (Ouest-France du 11 novembre).

Mais en ce mercredi matin de confinement, la Dame de Trévières est bien peu entourée pour entendre les noms des morts pour la France. »

Réédition du roman Au revoir là-haut de Pierre Lemaître

Artistes normands, Normandie, On en parle !

Les photographies de Serge Philippe Lecourt à l’honneur dans une réédition du Prix Goncourt Au revoir là-haut de Pierre Lemaître

Serge Philippe Lecourt participe à l’illustration du roman Au revoir là-haut (Prix Goncourt 2013, adapté au cinéma en 2017 par Albert Dupontel), réédité cette année avec un dossier pédagogique aux éditions Magnard. L’ouvrage s’adresse à tous les élèves de 3ème et de lycées de France.

Les photographies des monuments aux morts sculptés de Trévières (Calvados), La Ferté Macé (Orne) et La Haye-Pesnel (Manche) enrichissent cet ouvrage et mettent à l’honneur le patrimoine commémoratif normand.

Le roman de Pierre Lemaître, récompensé par de nombreux prix littéraires et adapté au cinéma par Albert Dupontel en 2017, raconte la vie de deux soldats traumatisés par la violence des combats au sortir de la Première guerre mondiale. Les deux amis vont tenter de prendre leur revanche sur la vie en montant une arnaque commerciale liée à la vente des monuments aux morts.

La Ferté Macé (parc Barré Saint)

Normandie, Orne

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de la Ferté Macé, réalisé par le sculpteur Marcel PIERRE, parc Barré Saint, 2020.

La ville de la Ferté Macé compte plusieurs monuments aux morts remarquables, réalisés par le sculpteur Marcel PIERRECe monument, installé dans le parc Barré Saint depuis novembre 2018, a été retrouvé, reconstitué puis restauré grâce aux recherches de l’association des amis de Marcel Pierre et de la mairie.

Commandé en 1937 à Marcel Pierre pour la commune de Bagnoles-de-l’Orne, ce monument est resté inachevé et n’a jamais été installé. Marcel Pierre avait pourtant réalisé différentes statues, dont certaines seront retrouvées dans le jardin de la maison de Marcel Pierre en 2012, cachées par la végétation. L’association des amis de Marcel Pierre et la Ville forment alors le projet de restauration et d’assemblage du monument et obtiennent le label « Mission du Centenaire » en 2013. En novembre 2018, le monument est inauguré.

Il s’agit d’un monument aux morts qui célèbre la Victoire en mettant en avant la statue d’un sonneur de clairon, entouré de soldats blessés. Un Christ sans bras surplombe la scène, Christ crucifié rappelant le sacrifice des soldats tombés pour la patrie et la douleur des familles.

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de la Ferté Macé, réalisé par le sculpteur Marcel PIERRE, parc Barré Saint, 2020.

Le Ménil Gondouin

Normandie, Orne

 

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts du Ménil-Gondouin, Orne.

Le monument aux morts du Ménil-Gondouin est une stèle surmontée d’un coq et entouré par des obus. Il est situé sur la place de l’église et au bord de la route, il est ainsi très visible, il invite au recueillement.

L’église du Ménil-Gondouin est particulièrement remarquable pour sa façade dessinée, et son intérieur tout aussi coloré. En 1873, l’abbé Victor Paysant (1841-1921) fut nommé curé de Ménil-Gondouin, alors que l’église n’était pas encore achevée. Il décora l’église jusqu’en 1921, elle devint alors l’église vivante et parlante de Ménil-Gondouin. Son but était d’expliquer la religion catholique par l’image.

Ces fresques ont été restaurées dans les années 2000 et valent véritablement le détour.

La Chapelle-Urée (50)

La vie autour des MAM, Manche, Normandie

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de La Chapelle-Urée, lors de la traditionnelle foire aux puces du 15 août, en 2019.

Le monument aux morts de La Chapelle Urée a vu passer de nombreux promeneurs à l’occasion de la 37e édition de la foire aux puces communale ! Il trône à l’entrée du champ qui a réuni cette année encore des milliers de personnes.

Le Poilu étreignant son drapeau a été récemment repeint.

Centenaire de l’Armistice – 11 novembre 2018 à Vire-Normandie

Calvados, Non classé, Normandie

© Serge Philippe Lecourt, Commémoration du Centenaire de l’Armistice, 11 novembre 2018, Vire-Normandie.

Le 11 novembre 2018, toute la France commémorait le Centenaire de l’Armisitice. Reportage dans la ville de Vire-Normandie.

Trévières

Calvados, Non classé, Normandie

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Trévières, Calvados.

Trévières (Calvados)

Le monument aux morts de Trévières est un des plus émouvants de Normandie. Sculpté en 1920 par le sculpteur local Edmond de Laheudrie (1861-1946), il fut endommagé au cours de la Seconde Guerre mondiale par un éclat d’obus qui arracha la partie inférieure du visage de la statue. Cette femme, qui à l’origine représentait la victoire, est devenue symbole des gueules cassées de la guerre 14-18.

Cette statue est aussi le symbole de la France meurtrie mais toujours debout, vaillante,résistante face à l’ennemi.

Commémorations du Centenaire de l’Armistice 1918-2018

  • Retrouvez les photographies de Serge Philippe Lecourt dans l’exposition « Les plus beaux monuments aux morts normands » à la médiathèque de Saint-Sever du 3 au 11 novembre 2018. Entrée libre et gratuite. Inauguration le samedi 3/11 à 14H.

 

  • Conférence projection photographique de Serge Philippe Lecourt le samedi 10 novembre à 19h à la chapelle du musée de Vire-Normandie. Entrée libre et gratuite.

Equeurdreville-Hainneville

Manche, Non classé, Normandie

splecourt-equeurdreville-50

Equeurdreville-Hainneville (Manche)

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts d’Equeurdreville-Hainneville.

Le monument aux morts d’Equeurdreville-Hainneville est remarquable pour plusieurs raisons : il est un des rares monuments aux morts pacifiste de France, il a été inauguré tardivement, 14 ans après la fin de la guerre en 1932 et il a été sculpté par une femme Emilie ROLEZ (1896 – 1986). Cette sculptrice fut professeur à l’Ecole des Beaux-Arts de Cherbourg.

Il représente une veuve tenant ses deux enfants contre elle.

Commémorations du Centenaire de l’Armistice 1918-2018

  • Retrouvez les photographies de Serge Philippe Lecourt dans l’exposition « Les plus beaux monuments aux morts normands » à la médiathèque de Saint-Sever du 3 au 11 novembre 2018. Entrée libre et gratuite. Inauguration le samedi 3/11 à 14H.

 

  • Conférence projection photographique de Serge Philippe Lecourt le samedi 10 novembre à 19h à la chapelle du musée de Vire-Normandie. Entrée libre et gratuite.

Pavilly : 1er monument sculpté inauguré en France !

Normandie, Seine-Maritime

Pavilly (Seine-Maritime)

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Pavilly en Seine-Maritime.

Le saviez-vous ?

Les Normands sont toujours en avance ! Le très beau monument aux morts de Pavilly sculpté par Alphonse GUILLOUX (1852 – 1939) est tout simplement le premier monument aux morts sculpté inauguré de France puisqu’il le fût le 4 août 1918, soit quelques mois avant l’Armistice dont nous fêterons le centenaire le 11 novembre prochain.

Le maire avait pris les devants en lançant une souscription dès 1916. Proche des milieux artistiques, il avait contacté un sculpteur de renom, Alphonse GUILLOUX, professeur à l’école des beaux-arts de Rouen.

Le monument aux morts de Pavilly est donc le premier inauguré parmi les 40 000 monuments aux morts de France.

Commémorations du Centenaire de l’Armistice 1918-2018

  • Retrouvez les photographies de Serge Philippe Lecourt dans l’exposition « Les plus beaux monuments aux morts normands » à la médiathèque de Saint-Sever du 3 au 11 novembre 2018. Entrée libre et gratuite. Inauguration le samedi 3/11 à 14H.
  • Conférence projection photographique de Serge Philippe Lecourt le samedi 10 novembre à 19h à la chapelle du musée de Vire-Normandie. Entrée libre et gratuite.

Inauguration de l’exposition à Saint-Sever-Calvados

Expositions / Livres, Normandie, Serge Philippe Lecourt

Grand succès lors du vernissage de l’exposition organisée parAssociation pour la valorisation du patrimoine en pays séverin (AVPPS).

Vous pouvez la voir jusqu’au 11 novembre 2018 aux horaires d’ouverture de la médiathèque de Saint-Sever-Calvados (commune nouvelle Noues-de-Sienne).

4 thématiques sont traitées dans cette exposition gratuite :

  • Les As de l’aviation pendant la 1ère guerre mondiale
  • Les femmes
  • Les hôpitaux
  • Les plus beaux monuments aux morts de Normandie

Exposition à Saint-Sever du 3 au 11 novembre 2018

Calvados, Expositions / Livres, Normandie, Serge Philippe Lecourt

Serge Philippe LECOURT exposera ses photographies des plus beaux monuments aux morts normands à la médiathèque de Saint-Sever-Calvados (commune nouvelle Noues-de-Sienne) du 3 a 11 novembre 2018.

Cet événement fait partie d’un ensemble d’expositions et de conférence organisé par la très dynamique Association pour la valorisation du patrimoine en pays séverin (AVPPS).

L’inauguration aura lieu samedi 3 novembre à 14h : venez nombreux !

Entrée libre et gratuite aux horaires de la médiathèque.

Monument aux morts de Vire

Calvados, La vie autour des MAM, Non classé, Normandie

Serge-Philippe-Lecourt-201810-Monument-aux-morts-Vire-cimetiere-5

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Vire, cimetière de Vire-Normandie, octobre 2018.

Préparation du parterre fleuri au pied du monument aux morts de Vire par un agent de la Ville, quelques semaines avant les commémorations du Centenaire de l’Armistice de la Première guerre mondiale. 1918-2018.

Lonlay L’Abbaye

Non classé, Orne

Serge-Philippe-Lecourt-2017-04-Monument-aux-morts-Lonlay-l-abbaye-61-34Serge-Philippe-Lecourt-2017-04-Monument-aux-morts-Lonlay-l-abbaye-61-51Serge-Philippe-Lecourt-2017-04-Monument-aux-morts-Lonlay-l-abbaye-61-3Serge-Philippe-Lecourt-2017-04-Monument-aux-morts-Lonlay-l-abbaye-61-19Serge-Philippe-Lecourt-2017-04-Monument-aux-morts-Lonlay-l-abbaye-61-4

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Lonlay-l’Abbaye, Orne.

Le monument aux morts de Lonlay-l’Abbaye est un modèle de série d’Eugène-Paul Bénet (1863 – 1942) : le Poilu de la Victoire, brandissant une couronne de laurier et une palme dans sa main droite et tenant son fusil de sa main gauche. Il est situé sur une place entourée de pommiers.

Vire

Calvados, Normandie

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Vire, 2016.

Le monument aux morts de Vire est particulier à plus d’un titre. Sa localisation peut surprendre : il est situé dans le cimetière de la ville, complètement excentré du coeur de la commune et au sein même du cimetière, il n’est pas visible au premier coup d’oeil. En revanche, il bénéficie d’une vue superbe sur le bocage, qu’il domine.

Ce monument érigé par souscription publique en 1924 est l’oeuvre du sculpteur Georges Roty (1892 – 1973).

Il s’agit d’un mausolée sur lequel deux femmes se dressent, aux postures très différentes. L’une d’elle, voilée, implore le ciel en levant ses mains jointes et symbolise la veuve. L’autre porte une armure et un casque et pose une main sur une couronne de lauriers. Elle symbolise la victoire.

Le contraste entre le deuil et la victoire, représentés par ses deux femmes, est une des grandes forces de ce monument aux morts.

Notre-Dame-de-Bondeville

Normandie, Seine-Maritime

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Notre-Dame-de-Bondeville.

Le monument aux morts de Notre-Dame-de-Bondeville représente une femme tenant une palme dans chaque main et qui se dresse fièrement en regardant devant soi. Il s’agit d’un monument en pierre de grande taille qui invite à commémorer les morts et à préserver la paix.