Blosseville

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Blosseville. Le monument aux morts de Blosseville représente un Poilu debout serrant le drapeau français contre son corps (modèle de série). Il a été réalisé en pierre calcaire.Lire la suite

Villers-Escalles

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Villers-Escalles. Le monument aux morts de Villers-Ecalles représente un Poilu debout en sentinelle. Sculpté dans la pierre calcaire, il émane de son visage une grande douceur. Ce monument a été réalisé par le marbrier Langlier, l’architecte Jules DUBOC (1880 – 1953), tous deux de Petit-Quevilly, et l’entrepreneur Pigache.Lire la suite

Equeurdreville-Hainneville

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts d’Equeurdreville-Hainneville. Le monument aux morts d’Equeurdreville-Hainneville est remarquable pour plusieurs raisons : il est un des rares monuments aux morts pacifiste de France, il a été inauguré tardivement, 14 ans après la fin de la guerre en 1932 et il a été sculpté par une femme Emilie ROLEZ (1896 – 1986). Cette sculptrice fut professeur à l’Ecole des Beaux-Arts de Cherbourg. Il représente une veuve tenant ses deux enfants contre elle.Lire la suite

Les Andelys

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts des Andelys. La ville des Andelys compte trois monuments aux morts : une plaque commémorative dans l’église Saint-Sauveur, une stèle dans un square et une autre stèle devant le lycée Jean Moulin : c’est le monument aux morts militaire réalisé par l’entreprise rouennaise Duchauchoy. Sur cette stèle, un bas-relief représente un groupe de Poilus souriant et chantant, armés d’un fusil et de leur tenue militaire. Au-dessus du groupe de Poilus, on peut lire : « L’Ecole militaire des Andelys à ses élèvesLire la suite

Deauville

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Deauville. Le monument aux morts de Deauville est un mausolée au-dessus duquel trône une femme armée d’une lance et d’un bouclier. Son regard est déterminé. Elle protège les morts. Ce monument a été réalisé par le sculpteur Max BLONDAT (1872-1925) et inauguré en septembre 1921.Lire la suite

Evreux

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts d’Evreux. La ville d’Evreux compte plusieurs monuments aux morts de la Première guerre mondiale, dont celui-ci, situé dans le cimetière communal. Il représente une femme assise en pleurs entouré de deux plaques invitant au souvenir : « SOUVIENS TOI » « ILS SONT MORTS POUR QUE TU RESTES FRANÇAIS »Lire la suite

Forges-les-Eaux

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Forges-les-Eaux. Le monument aux morts de Forges-les-Eaux représente un poilu mourant couché au pied d’une colonne. Il a été réalisé par le sculpteur Jules DECHIN (1869-1947) et l’architecte Pierre LEFEBVRE (1889-1969) et  inauguré en 1921. Il s’agit d’un modèle de série que l’on peut également observé à Champeaux (50), Pleines-Oeuvres (14).Lire la suite

Mortagne-au-Perche

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Mortagne au Perche Le monument aux morts de Mortagne-au-Perche, situé à l’ombre de l’église, est un mausolée composé d’une grande statue en pierre représentant une allégorie de la patrie, les bras ouverts, et des reliefs en bronze montrant des Poilus en train de se battre et de mourir au combat.Lire la suite

Brionne

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Brionne. Le Poilu se dresse droit tout en s’appuyant à une colonne sur laquelle il pose ses mains. Son port est hiératique et l’expression de son visage est figée. Il se dégage de ce monument aux morts une impression d’immobilité (la scène est totalement figée) et une étrange sérénité : c’est bien la mort que représente ce soldat debout.Lire la suite

Lieurey

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Lieurey. Le monument aux morts de Lieurey représente un buste de Poilu en pierre calcaire. Le visage du soldat est impassible, presque éteint… déjà mort ?Lire la suite

Caudebec-lès-Elbeufs

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Caudebec-lès-Elbeuf. Le monument aux morts de Caudebec-lès-Elbeuf trône sur une place de la ville et regarde fièrement vers l’horizon, celui de la victoire et d’un nouvel espoir. On peut lire cela dans les yeux creux qui donne pourtant un regard si profond à ce Poilu de calcaire.Lire la suite

Gamaches (Somme)

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Gamaches. Le monument aux morts de Gamaches, dans la Somme, représente un soldat faisant flotter un drapeau d’une main et tenant la crosse de son fusil de l’autre. Il regarde vers le ciel avec fierté et espoir et semble célébrer la victoire sur l’ennemi allemand.Lire la suite

Céton

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Céton. Le monument aux morts de Céton, sculpté par Robert Gaullier (1874-1922) représente un Poilu couronné par une femme ailée, symbole de la victoire. Les deux figures sculptées peuvent évoquer un couple, dont la tristesse des regards frappent le passant. Les mots « devoir », « honneur » et « patrie » sont inscrits sur le monument. Le piédestal est orné d’un blason de grande taille représentant deux fusils, des palmes et un casque entrecroisés. Le sculpteur Robert GaullierLire la suite

Saint-Marcouf

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Marcouf. Le monument aux morts de Saint-Marcouf est situé dans le cimetière qui entoure l’église. Il représente un Poilu debout en train d’écraser l’aigle allemand avec la crosse de son fusil, symbole de la victoire sur l’ennemi. C’est un acte violent, pourtant il se dégage une grande impression de douceur du visage du soldat.Lire la suite

Rémalard

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Rémalard. Le Poilu du monument aux morts de Rémalard se tient fièrement debout, appuyé sur son fusil. Il regarde au loin vers le centre-ville, prêt à affronter l’ennemi si nécessaire. Il a été réalisé par le sculpteur Robert GAULLIER (1874-1922) qui a également fait celui du Lude (Sarthe). Le monument aux morts de Rémalard est situé près de l’espace culturel Octave Mirbeau.Lire la suite

Caen : « Les Normands sont là. »

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Caen. Le monument aux morts de la ville de Caen est particulièrement remarquable. Composé d’une colonne surmontée d’une figure féminine ailée (représentation de la victoire) et d’un socle avec de bas-reliefs très détaillés (représentation des soldats au combat), il trône au milieu de la place Foch à Caen et sert aujourd’hui davantage de rond-point que de lieu mémoriel. On peut y lire des citations du maréchal Pétain, du commandant-en-chef des forces alliées sur leLire la suite

Saint-Germain-de-la-Coudre

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Germain-de-la-Coudre. Le Poilu de Saint-Germain-de-la-Coudre étreint le drapeau français sur son coeur, ce qui marque son attachement patriotique à la nation, sa volonté de lutte contre l’ennemi, au péril de sa vie. Les branches d’arbre à singe qui l’entourent semblent menaçantes, elles l’encerclent, comme si elles allaient l’étouffer.Lire la suite

Valognes

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Valognes. Le monument aux morts de Valognes représente une femme avec une coiffe soutenant dans ses bras un soldat mourant. Est-ce son mari ? son fils ? Les deux possibilités s’offrent au regard du passant. Il symbolise aussi la France qui, malgré la victoire (souvent représentée par une femme), doit enterrer ses 1 400 000 morts (20 000 morts pour le département de la Manche). Le sculpteur Ernest Dubois (1863-1930) a accentué l’expressivitéLire la suite

Serquigny

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Serquigny. La commune de Serquigny a commandé un monument massif à 4 colonnes entourant un casque de soldat. Il a été réalisé par l’architecte sculpteur L.A Lejeune.Lire la suite

Falaise

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Falaise. Le monument aux morts de Falaise est un magnifique ensemble sculpté par Louis-Ferdinand Angue (1886-1974) et l’architecte André Cochepain (1888-1956) en calcaire de Pouillenay. Le relief présente plusieurs scènes joyeuses où les personnages célébrent la fin de la guerre (la victoire est symbolisée par la femme ailée le poing levé) : on y voit 3 camarades riant, un soldat retrouvant sa femme et un père retrouvant son enfant qu’il serre dans ses bras, le regardLire la suite

Villedieu-les-Poëles

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Villedieu-les-Poëles. Le monument aux morts de Villedieu-les-Poëles, réalisé par Charles Desvergnes (1er prix de sculpture de Rome en 1889) s’intitule La gloire couronnant un poilu agonisant. Il s’agit d’un magnifique ensemble sculpté en calcaire, brillant au soleil. Il fut déplacé en 2013 (voir les photos ici).Lire la suite

Saint-Paër

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Paër. Cette sculpture réalisée par Maurice Ringot (1880-1951) en 1921 représente une Marianne levant le bras en signe de victoire. Sa grâce et la finesse de ses traits sont particulièrement remarquables. La sculpture en calcaire est très fluide, on croirait cette femme en mouvement, contrairement à de nombreux monuments aux morts qui semblent figés dans le temps.Lire la suite

Routot

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Routot, « Debout les morts ». Sculpté par Louis Maubert (1875 – 1946) et réalisé par l’architecte Alfred Delamare (1877 – 1946), le monument aux morts de Routot représente un lanceur de grenade ayant la rage de vaincre l’ennemi. On le voit sur son visage : il est fermement déterminé à combattre jusqu’au bout.  Sa volonté et son énergie vont jusqu’à réveiller ceux qui sont morts aux combats. « Debout les morts » peut-on lire sur laLire la suite

Ouistreham

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Ouistreham. Ouistreham possède un très beau monument aux morts situé à proximité de l’Eglise romane Saint-Samson. Ce monument est composé d’un groupe sculpté : un marin et un fantassin sont disposés de chaque côté d’une colonne au-dessus de laquelle trône un coq. J’ai été particulièrement attiré par l’intensité du regard du marin, à la fois triste et profond.Lire la suite

Gacé

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Gacé. Le monument aux morts de Gacé a été réalisé par le sculpteur Julien Mérot (1876-1956) en 1922. Il représente un Poilu mourant, expirant une dernière fois. La sculpture en calcaire est envahie de petites plaques de mousse qui lui donnent cet aspect tacheté et font son charme.Lire la suite

L’Aigle (2)

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de L’Aigle. Un des quatre soldats portant sur ses épaules le tombeau de la France victorieuse. Groupe sculpté réalisé par Aristide Rousaud en 1921. Voir article « L’Aigle (1) ».Lire la suite