Saint-Julien-de-Mailloc

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Julien-de-Mailloc. Le Poilu de Saint-Julien-de-Mailloc a la particularité d’être en plein de milieu de la campagne. Il nous surprend et nous éblouit par ses couleurs !Lire la suite

Le Pin au Haras

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts du Pin-au-Haras. Le monument aux morts du Pin au Haras, entouré d’arbres, est un monument de série sculpté par Pierre LORENZI (… – 1943) et réalisé par la fonderie du Val d’Osne et peint avec des couleurs vives.Lire la suite

Igoville

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts d’Igoville. Le monument aux morts d’Igoville, peint en bleu, est un modèle de série réalisé par le sculpteur Etienne CAMUS (1867-1955) et fonderie Edmond GUICHARD, il a été inauguré en 1921.Lire la suite

Amfreville

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts d’Amfreville. Le monument aux morts d’Amfreville est un modèle de série d’un Poilu se tenant debout. Il a été peint en bleu. Il se dresse à côté du piédestal entouré de quatre obus, sur lequel sont gravés les noms des soldats morts pour la France pendant la Première et la Seconde guerre mondiale et des victimes civiles de 39-45.Lire la suite

Villebaudon

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Villebaudon. Le monument aux morts de Villebaudon est un groupe composé d’une Pietà (Vierge Marie soutenant le Christ défunt) et d’un Poilu victorieux de couleur bleu écrasant l’aigle allemand. Il est situé devant l’église reconstruite de Villebaudon. Il s’agit d’un monument de série réalisé par le sculpteur Charles-Henri POURQUET (1877-1943) et fondu par la Fonderie du Val d’Osne. Voir également : le monument aux morts de Boissey-le-Châtel.Lire la suite

Troarn

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Troarn. Le monument aux morts de Troarn est un modèle de série : le « Poilu victorieux » d’Eugène BENET (né à Dieppe 1863-1942) que l’on retrouve dans de nombreuses communes normandes. Fait en fonte par l‘entreprise Antoine DURENNE, il a été peint en marron clair récemment, il se fond ainsi dans le paysage.Lire la suite

Passais la Conception

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Passais-la-Conception. Le monument aux morts de Passais détone sur la route principale de la commune grâce à sa couleur bleu vif. Un soldat marchant, main indiquant la direction à suivre, semble orienter la circulation des nombreuses voitures et des tracteurs qui passent par là ! Il s’agit d’un modèle de Poilu « en avant », réalisé par le sculpteur Paul GRAF (1872-1947) et la fonderie du Val d’Osne.Lire la suite

Mantilly

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Mantilly. Le monument aux morts de Mantilly a été réalisé à partir du modèle d’Etienne CAMUS (1867-1955). Le Poilu regarde sereinement en direction de l’église. Il est de couleur rouge, entouré de verdure près d’une cabane de fabrication de crêpes. Il détone dans cette petite commune de l’Orne.Lire la suite

Le Plessis-Grimoult

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts du Plessis-Grimoult Le monument aux morts du Plessis-Grimoult a été réalisé par le sculpteur Charles BRETON (1878-1968) et la fonderie du Val d’Osne. Sa particularité est d’être peint en bleu et marron (voir des photos couleurs ici). Le Poilu se tient debout et serre contre son coeur le drapeau français. On retrouve le même monument dans une autre commune du bocage virois : Sept-Frères (mais peint en vert cette fois !).Lire la suite

Pont-Authou

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Pont-Authou. Le Poilu au repos de Pont-Authou, peint de bleu et de marron, se dresse sur socle rectangulaire de briques. A son pied, un obus et un petit Christ qui semble écrasé par la bombe. Ce monument aux morts a été réalisé par le sculpteur Etienne Camus (1867-1955). Il s’agit d’un monument de série qu’on retrouve dans plusieurs communes normandes, dont celle de Le Tourneur, près de Vire.Lire la suite

Saint-Evroult-Notre-Dame-des-Bois

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Evroult-Notre-Dame-des-Bois. Réalisé par le sculpteur Charles Édouard Richefeu (1868-1945), le Poilu de Saint-Evroult-Notre-Dame-du-Bois est une copie du modèle « La victoire en chantant ». On retrouver donc ce monument dans de nombreuses communes. Il étonne par la joie illuminant le visage du soldat, qui revient du front en célébrant la victoire par le chant.Lire la suite

Saint-Germain-de-Tallevende (2)

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Germain-de-Tallevende. De face, on n’aperçoit que le buste du Poilu et on s’interroge sur l’absence des jambes. Il est en effet peu courant de voir un Poilu qui ne soit pas représenté de la tête aux pieds. Une bombe lui aurait-elle coupé les jambes ? Est-il amputé ? Non, en faisant le tour du piédestal, on découvre que le Poilu est agenouillé et s’appuie sur le muret pour regarder au loin. Il observe, arme à laLire la suite