Neuville-Saint-Rémy (Nord)

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Neuville-Saint-Rémy, 2018. Neuville-Saint-Rémy est une commune du département du Nord très liée à la ville de Vire-Normandie qui a été sa marraine au sortir de la Première guerre mondiale pour l’aider à la reconstruction. Commémorations du Centenaire de l’Armistice 1918-2018 Retrouvez les photographies de Serge Philippe Lecourt dans l’exposition « Les plus beaux monuments aux morts normands » à la médiathèque de Saint-Sever du 3 au 11 novembre 2018. Entrée libre et gratuite. InaugurationLire la suite

La Chapelle Urée : foire aux puces

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de La Chapelle Urée pendant la foire aux puces du 15 août 2017 qui réunit des milliers de visiteurs. Le monument aux morts de La Chapelle-Urée a vu passé de nombreuses personnes lors de la foire aux puces annuelles qui se déroule sur les champs à proximité. Le Poilu étreignant le drapeau, modèle de série des Marbreries Générales de Paris veillait sur les allées et venues de ses compatriotes du XXIe siècle.Lire la suite

Blosseville

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Blosseville. Le monument aux morts de Blosseville représente un Poilu debout serrant le drapeau français contre son corps (modèle de série). Il a été réalisé en pierre calcaire.Lire la suite

Préaux-du-Perche

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Préaux-du-Perche. Le monument aux morts de Préaux du Perche est un monument de série (n°2152 du catalogue des marbreries) : « Poilu mourant défendant son drapeau » ou  « Pro patria » les Marbreries Générales de Paris (dirigées par U. Gourdon) comme le monument de Montfarville dans la Manche.Lire la suite

Briouze

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Briouze. Le monument aux morts de Briouze représente un officier porte-drapeau de 1870, en tenue militaire bleue et rouge. Sculpté par Onésyme-Aristide Croisy (1840-1899), ce monument a été réalisé par le fondeur Antoine Durenne (1822-), qui a créé plusieurs modèles de monuments aux morts, disponibles sur catalogue. Les monuments aux morts d’Avranches, Bricquebec, Champeaux, Creully, Troarn, Pont-Farcy… ont également été réalisés par le fondeur Durenne.Lire la suite

Epaignes

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts d’Epaignes. Le monument aux morts d’Epaignes représente un Poilu mourant pour défendre le drapeau français, insigne de sa patrie.Lire la suite

Gamaches (Somme)

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Gamaches. Le monument aux morts de Gamaches, dans la Somme, représente un soldat faisant flotter un drapeau d’une main et tenant la crosse de son fusil de l’autre. Il regarde vers le ciel avec fierté et espoir et semble célébrer la victoire sur l’ennemi allemand.Lire la suite

Bayeux : drapeaux et trottinette

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Bayeux, 11 novembre 2015. En cette fin de journée de 11 novembre, les commémorations de l’Armistice de 1918 étant passées, deux agents de la ville de Bayeux retirent les drapeaux, tandis qu’une petite fille jette un oeil à la grande statue du haut de sa trottinette.Lire la suite

Saint-Paër

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Paër. Cette sculpture réalisée par Maurice Ringot (1880-1951) en 1921 représente une Marianne levant le bras en signe de victoire. Sa grâce et la finesse de ses traits sont particulièrement remarquables. La sculpture en calcaire est très fluide, on croirait cette femme en mouvement, contrairement à de nombreux monuments aux morts qui semblent figés dans le temps.Lire la suite

Saint-Lô

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Lô.  Le monument aux morts de Saint-Lô, situé à proximité de l’Eglise Notre-Dame, est l’oeuvre du sculpteur parisien Henri-Désiré GRISARD et de l’architecte Marius BOUSQUET. Il fut inauguré en 1921 et était alors composé de ce Poilu portant fusil et drapeau, situé alors sur un piédestal, et d’une sculpture féminine. Le monument a été endommagé par les bombardements alliés de 1944 sur la ville de Saint-Lô. On peut encore en voir lesLire la suite

Jumièges

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Jumièges. Le monument aux morts de Jumièges, situé à quelques mètres de la célèbre abbaye, a été livré en 1921 par le sculpteur de la ville voisine du Trait, Maurice Ringot (1880-1951). Il subit une transformation au cours de la Seconde Guerre Mondiale, comme bien d’autres monuments aux morts. En 1921, le soldat marchait sur un casque à pointe pour symboliser la victoire sur l’ennemi allemand. Ce casque a été rendu méconnaissableLire la suite