Equeurdreville-Hainneville

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts d’Equeurdreville-Hainneville. Le monument aux morts d’Equeurdreville-Hainneville est remarquable pour plusieurs raisons : il est un des rares monuments aux morts pacifiste de France, il a été inauguré tardivement, 14 ans après la fin de la guerre en 1932 et il a été sculpté par une femme Emilie ROLEZ (1896 – 1986). Cette sculptrice fut professeur à l’Ecole des Beaux-Arts de Cherbourg. Il représente une veuve tenant ses deux enfants contre elle.Lire la suite

Saint-Etienne-du-Rouvray

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Etienne-du-Rouvray Le monument aux morts de Saint-Etienne-du-Rouvray a été réalisé par le sculpteur normand Robert DELANDRE (1879 – 1961). Il représente un groupe en granit faisant face à la mairie. On y voit d’un côté un Poilu rentrant au foyer et embrassant son bébé, sa femme et sa fille. De l’autre, une femme en deuil, éplorée, symbolise les innombrables pertes dues à la guerre. Ce monument aux morts synthétise donc les deux sentiments majoritaires auLire la suite

Sainte-Adresse

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Sainte-Adresse. Le monument aux morts, sur les hauteurs de Sainte-Adresse, représente un très bel ensemble de trois figures : un Poilu dressant fièrement la poitrine et à ses côtés, une jeune femme (son épouse ?) et une vieille dame (sa mère ?). Sur le socle, on peut lire cette inscription : « Et ceux qui mourront monteront au ciel comme des martyrs. » Réalisé par le sculpteur Alphonse Saladin (1878-1956), il a été inauguré en 1923. AlphonseLire la suite

La Ferté Macé

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de La Ferté Macé. Inauguré en 1928, le monument aux morts de La Ferté Macé est l’oeuvre maîtresse du sculpteur fertois Marcel PIERRE (1897 – 1969), qui porte bien son nom de famille ! Ce monument a été construit à partir de grands blocs de pierre blanche et de granit des Vosges. A travers 4 haut-reliefs, il représente les scènes principales de la Première Guerre mondiale : la mobilisation du 2 août 1914 : l’homme quitte sa famille pour partir auLire la suite