Argentan

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts d’Argentan. Le monument aux morts d’Argentan domine la place du marché. Une femme, victoire ailée, se dresse en haut d’un mausolée. A ses pieds, un bas-relief représente un Poilu et une femme se regardant de part et d’autre de l’inscription commémorative de la ville d’Argentan. Ce monument inauguré en 1923 a été réalisé par l’architecte Félix BESNARD BERNARDAC, les sculpteurs Carlo SARRABEZOLLES (1888 – 1971) et Paul SILVESTRE (1884 – 1976) et a été fondu enLire la suite

Bellême

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Bellême. Le monument aux morts de Bellême est un mausolée avec en son centre un bas-relief représentant un Poilu de profil. Dans sa main gauche, il porte une femme ailée, symbole de la victoire. Ce monument a été sculpté par Louis BARILLET (1880-1948), sculpteur né à Alençon.Lire la suite

Ménilles

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Ménilles. Le mémorial de Ménilles a été réalisé en 1922 par l’artiste Ernest Albert Miserey (1862-1938) originaire de cette même ville. Le Ménillon a sculpté une Victoire aux lauriers sous la forme d’un ange avec un casque tenant dans chaque main une couronne de laurier.Lire la suite

Céton

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Céton. Le monument aux morts de Céton, sculpté par Robert Gaullier (1874-1922) représente un Poilu couronné par une femme ailée, symbole de la victoire. Les deux figures sculptées peuvent évoquer un couple, dont la tristesse des regards frappent le passant. Les mots « devoir », « honneur » et « patrie » sont inscrits sur le monument. Le piédestal est orné d’un blason de grande taille représentant deux fusils, des palmes et un casque entrecroisés. Le sculpteur Robert GaullierLire la suite

Bayeux : drapeaux et trottinette

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Bayeux, 11 novembre 2015. En cette fin de journée de 11 novembre, les commémorations de l’Armistice de 1918 étant passées, deux agents de la ville de Bayeux retirent les drapeaux, tandis qu’une petite fille jette un oeil à la grande statue du haut de sa trottinette.Lire la suite

Bayeux

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Bayeux. Le monument aux morts de Bayeux représente une femme ailée, symbole de la victoire. Elle porte dans chaque main une couronne mortuaire. Elle a été réalisée par Eugène Paul BENET (1863-1942).Lire la suite

Rouen : « Ils ont des droits sur nous. »

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Rouen. Ce monument de Rouen n’est pas un monument aux morts car aucun nom de soldats n’y figure. Il s’agit d’un monument de la Victoire. Il est situé sur la rive gauche de la Seine, même si son emplacement originel était sur la rive droite, place Foch, près du Palais de Justice. Réalisé par Maxime Real del Sarte en 1926, il se compose d’une colonne surmontée d’une femme ailée (symbole de la victoire), d’un groupeLire la suite

Caen : « Les Normands sont là. »

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Caen. Le monument aux morts de la ville de Caen est particulièrement remarquable. Composé d’une colonne surmontée d’une figure féminine ailée (représentation de la victoire) et d’un socle avec de bas-reliefs très détaillés (représentation des soldats au combat), il trône au milieu de la place Foch à Caen et sert aujourd’hui davantage de rond-point que de lieu mémoriel. On peut y lire des citations du maréchal Pétain, du commandant-en-chef des forces alliées sur leLire la suite

Falaise

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Falaise. Le monument aux morts de Falaise est un magnifique ensemble sculpté par Louis-Ferdinand Angue (1886-1974) et l’architecte André Cochepain (1888-1956) en calcaire de Pouillenay. Le relief présente plusieurs scènes joyeuses où les personnages célébrent la fin de la guerre (la victoire est symbolisée par la femme ailée le poing levé) : on y voit 3 camarades riant, un soldat retrouvant sa femme et un père retrouvant son enfant qu’il serre dans ses bras, le regardLire la suite

Alençon

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts d’Alençon. Le monument aux morts originel d’Alençon a été très endommagé lors du bombardement allié dans la nuit du 8 au 9 août 1944. La ville le fit remplacer par un nouveau mémorial, dédié aux deux guerres mondiales, et réalisé par le sculpteur René Letourneur et l’architecte Hourlier. Ce grand monument, formant un rond-point à l’entrée de la ville, est dominé par cette sculpture de femme ailée, combattante (épée et bouclier dans lesLire la suite