Saint-Pierre-Eglise

Manche, Normandie
© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Pierre-Eglise, 2022.
© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Pierre-Eglise, 2022.

Le monument aux morts de Saint-Pierre-Eglise est un obélisque surmonté d’une figure féminine, un ange. Il est situé entre le calvaire et l’entrée de l’église, marquant ainsi la place de la religion catholique dans les commémorations des soldats morts au combat.

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Pierre-Eglise, 2022.
© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Pierre-Eglise, 2022.
© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Pierre-Eglise, 2022.
© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Pierre-Eglise, 2022.
© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Pierre-Eglise, 2022.
© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Pierre-Eglise, 2022.

Elbeuf

Normandie, Seine-Maritime

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts d’Elbeuf.

Le monument aux morts d’Elbeuf, situé devant l’Hôtel de Ville et la devise républicaine « Liberté, Egalité, Fraternité », se dresse au-dessus d’une imposante colonne. Réalisé en marbre blanc, il domine toute la place. On y voit trois figures liées les unes aux autres : un Poilu mort dans les bras d’une femme voilée portant le deuil et au-dessus, une femme ailée symbole de la victoire française.

Jour de marché à Saint-Saëns

La vie autour des MAM, Normandie, Seine-Maritime

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Saëns un jour de marché, 2016.

Le monument aux morts de Saint-Saëns, en Seine-Maritime, est situé sur un mur de l’église. Il représente une femme ailée, symbole de la Victoire.

Chaque semaine, pendant le marché, cette femme veille sur ses contemporains même si ces derniers semblent ne plus la remarquer.

Bayeux

Non classé

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Bayeux.

Le monument aux morts de Bayeux représente une femme ailée, symbole de la victoire. Elle porte dans chaque main une couronne mortuaire. Elle a été réalisée par Eugène Paul BENET (1863-1942).