Blosville

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Blosville. Le monument aux morts de Blosville est un monument de série réalisé par Charles-Henri Pourquet (1877 – 1943) : Poilu marchant en tenant son fusil à deux mains.Lire la suite

La Sauvagère

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de La Sauvagère. Le monument aux morts de La Sauvagère est un modèle de série d’un Poilu debout tenant son fusil baïonnette au canon vers l’est. On retrouve l’inscription « On ne passe pas » sur de nombreux monuments, dont celui de Hauville dans l’Eure.Lire la suite

Saint-Jouin-le-Blavou

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Jouin-de-Blavou Le monument aux morts de Saint-Jouain-de-Blavou mêle commémoration républicaine et religion (comme beaucoup de monuments aux morts français). Il s’agit d’un calvaire : le Christ est représenté souffrant sur la croix, crucifié, tandis qu’à ses pieds un soldat git, assassiné. Il est allongé, tête penchée, bouche ouverte, un fusil à ses côtés.Lire la suite

Mortagne-au-Perche

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Mortagne au Perche Le monument aux morts de Mortagne-au-Perche, situé à l’ombre de l’église, est un mausolée composé d’une grande statue en pierre représentant une allégorie de la patrie, les bras ouverts, et des reliefs en bronze montrant des Poilus en train de se battre et de mourir au combat.Lire la suite

Fourmetot

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Fourmetot Le monument aux morts de Fourmetot est la copie du modèle « Poilu debout, s’appuyant sur son fusil »,  réalisé par le sculpteur Etienne Camus (1867-1955).  Lire la suite

Gamaches (Somme)

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Gamaches. Le monument aux morts de Gamaches, dans la Somme, représente un soldat faisant flotter un drapeau d’une main et tenant la crosse de son fusil de l’autre. Il regarde vers le ciel avec fierté et espoir et semble célébrer la victoire sur l’ennemi allemand.Lire la suite

Céton

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Céton. Le monument aux morts de Céton, sculpté par Robert Gaullier (1874-1922) représente un Poilu couronné par une femme ailée, symbole de la victoire. Les deux figures sculptées peuvent évoquer un couple, dont la tristesse des regards frappent le passant. Les mots « devoir », « honneur » et « patrie » sont inscrits sur le monument. Le piédestal est orné d’un blason de grande taille représentant deux fusils, des palmes et un casque entrecroisés. Le sculpteur Robert GaullierLire la suite

Piré-sur-Seiche (Ille-et-Vilaine)

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Piré-sur-Seiche, Bretagne. Le Poilu de Piré-sur-Seiche se tient debout, armé d’un fusil et relevant un bras. Il est près à combattre l’ennemi. La sculpture, située sur le parvis de l’église, fait écho à celle du tympan de l’église, représentant Saint-Pierre.Lire la suite

Saint-Marcouf

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Marcouf. Le monument aux morts de Saint-Marcouf est situé dans le cimetière qui entoure l’église. Il représente un Poilu debout en train d’écraser l’aigle allemand avec la crosse de son fusil, symbole de la victoire sur l’ennemi. C’est un acte violent, pourtant il se dégage une grande impression de douceur du visage du soldat.Lire la suite

Beaumesnil

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Beaumesnil. Le monument aux morts de Beaumesnil représente un Poilu victorieux. Il s’agit d’un monument dit « de série » que l’on retrouve dans une centaine de communes en France et qui a été réalisée par le sculpteur dieppois Eugène-Paul BENET en 1920. Le soldat porte dans une main une couronne de laurier et dans l’autre un fusil Lebel. Sur sa tête, le casque Adrian qui fut porté par tous les soldats de la Première GuerreLire la suite

Rémalard

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Rémalard. Le Poilu du monument aux morts de Rémalard se tient fièrement debout, appuyé sur son fusil. Il regarde au loin vers le centre-ville, prêt à affronter l’ennemi si nécessaire. Il a été réalisé par le sculpteur Robert GAULLIER (1874-1922) qui a également fait celui du Lude (Sarthe). Le monument aux morts de Rémalard est situé près de l’espace culturel Octave Mirbeau.Lire la suite

Lonlay-le-Tesson

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Lonlay-le-Tesson. Ce Poilu au repos invite au recueillement, au silence, à la mémoire. La multitude de fils électriques et de poteaux qui l’entourent rappellent plutôt la frénésie de la vie actuelle, le bouillonnement, l’activité. Ils tissent leur toile autour du soldat et signent sa mort dans le paysage de cette petite bourgade de l’Orne où, comme dans toutes les communes françaises, on n’aperçoit plus les Poilus.Lire la suite

Saint-Ebremond-de-Bonfossé

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Ebremond-de-Bonfossé. La commune de Saint-Ebremond-de-Bonfossé, à proximité de Saint-Lô, possède un très beau Poilu debout, fusil  dans une main et baïonnette dans l’autre. Réalisé en marbre de carrare, il brille de mille feux dès que le soleil lui rend hommage.Lire la suite

Saint-Lô

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Lô.  Le monument aux morts de Saint-Lô, situé à proximité de l’Eglise Notre-Dame, est l’oeuvre du sculpteur parisien Henri-Désiré GRISARD et de l’architecte Marius BOUSQUET. Il fut inauguré en 1921 et était alors composé de ce Poilu portant fusil et drapeau, situé alors sur un piédestal, et d’une sculpture féminine. Le monument a été endommagé par les bombardements alliés de 1944 sur la ville de Saint-Lô. On peut encore en voir lesLire la suite

Sourdeval

  © Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Sourdeval Le monument aux morts de Sourdeval, dont l’auteur est inconnu, représente un Poilu fier et courageux, profondément décidé à combattre pour vaincre l’ennemi. Son fusil à baïonnette pointé vers l’avant et les traits de son visage montrent la force et la détermination qu’il met dans ce geste. C’est une sculpture de toutes beautés, alliant puissance et finesse.Lire la suite

Duclair

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Duclair.  Le monument aux morts de Duclair a été réalisé par les sculpteurs rouennais Alphonse GUILLOUX (1852 – 1939) et Louis ROSE.Lire la suite