Redon (Ille-et-Vilaine)

Ailleurs en France

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Redon, 2018.

Le monument aux morts de Redon est un superbe mausolée représentant d’un côté, une femme drapée d’un long manteau, bras tendus vers l’avant, le visage déformé par la douleur de la perte et d’un autre côté, un Poilu au secours d’un blessé sur le front, dans un bas-relief en bronze.

Cet ensemble admirable a été réalisé par le sculpteur Eric de Nussy (1887 – 1945) et la fonderie A. Montagnier.

On peut y lire deux strophes d’un poème de Victor HUGO :

« CEUX QUI PIEUSEMENT SONT MORTS POUR LA PATRIE
ONT DROIT QU’À LEUR CERCUEIL LA FOULE VIENNE ET PRIE,
ENTRE LES PLUS BEAUX NOMS, LEUR NOM EST LE PLUS BEAU.
TOUTE GLOIRE PRÈS D’EUX PASSE ET TOMBE ÉPHÉMÈRE,
ET COMME FERAIT UNE MÈRE
LA VOIX D’UN PEUPLE ENTIER LES BERCE EN LEUR TOMBEAU.

GLOIRE À NOTRE FRANCE ÉTERNELLE
GLOIRE À CEUX QUI SONT MORTS POUR ELLE
AUX MARTYRS ! AUX VAILLANTS ! AUX FORTS !
À CEUX QU’ENFLAMME LEUR EXEMPLE
ET QUI MOURRONT COMME ILS SONT MORTS ! »

Commémorations du Centenaire de l’Armistice 1918-2018

  • Retrouvez les photographies de Serge Philippe Lecourt dans l’exposition « Les plus beaux monuments aux morts normands » à la médiathèque de Saint-Sever du 3 au 11 novembre 2018. Entrée libre et gratuite. Inauguration le samedi 3/11 à 14H.

 

  • Conférence projection photographique de Serge Philippe Lecourt le samedi 10 novembre à 19h à la chapelle du musée de Vire-Normandie. Entrée libre et gratuite.

Saint-Etienne-du-Rouvray

Normandie, Seine-Maritime

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Etienne-du-Rouvray

Le monument aux morts de Saint-Etienne-du-Rouvray a été réalisé par le sculpteur normand Robert DELANDRE (1879 – 1961). Il représente un groupe en granit faisant face à la mairie.

On y voit d’un côté un Poilu rentrant au foyer et embrassant son bébé, sa femme et sa fille. De l’autre, une femme en deuil, éplorée, symbolise les innombrables pertes dues à la guerre.

Ce monument aux morts synthétise donc les deux sentiments majoritaires au sortir de la Première Guerre mondiale : la joie de la victoire et la tristesse des familles subissant une ou plusieurs pertes.

Brionne

Eure, Normandie

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Brionne.

Le Poilu se dresse droit tout en s’appuyant à une colonne sur laquelle il pose ses mains. Son port est hiératique et l’expression de son visage est figée. Il se dégage de ce monument aux morts une impression d’immobilité (la scène est totalement figée) et une étrange sérénité : c’est bien la mort que représente ce soldat debout.

Balleroy

Calvados, Normandie

Serge-Philippe-Lecourt-2015-Monument-aux-morts-Balleroy-1

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Balleroy.

Le monument aux morts de Balleroy est un obélisque avec un très beau relief représentant un Poilu mourant dans les bras d’une femme symbolisant la victoire.

Au-delà des allégories, ce relief nous fait voir une femme serrant dans ses bras un homme, c’est donc aussi une image de l’amour, l’amour meurtri par la guerre.