Nonancourt

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Nonancourt. Le monument aux morts de Nonancourt est un modèle de série, Poilu écrasant l’aigle allemand avec son fusil, du sculpteur Charles-Henri POURQUET (1877 – 1943) et fondu en bronze par la fonderie du Val d’Osne. PublicitésLire la suite

Blosville

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Blosville. Le monument aux morts de Blosville est un monument de série réalisé par Charles-Henri Pourquet (1877 – 1943) : Poilu marchant en tenant son fusil à deux mains.Lire la suite

Blosseville

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Blosseville. Le monument aux morts de Blosseville représente un Poilu debout serrant le drapeau français contre son corps (modèle de série). Il a été réalisé en pierre calcaire.Lire la suite

Villers-Escalles

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Villers-Escalles. Le monument aux morts de Villers-Ecalles représente un Poilu debout en sentinelle. Sculpté dans la pierre calcaire, il émane de son visage une grande douceur. Ce monument a été réalisé par le marbrier Langlier, l’architecte Jules DUBOC (1880 – 1953), tous deux de Petit-Quevilly, et l’entrepreneur Pigache.Lire la suite

La Sauvagère

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de La Sauvagère. Le monument aux morts de La Sauvagère est un modèle de série d’un Poilu debout tenant son fusil baïonnette au canon vers l’est. On retrouve l’inscription « On ne passe pas » sur de nombreux monuments, dont celui de Hauville dans l’Eure.Lire la suite

Tracteur près du monument aux morts de Jurques

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Jurques avec tracteur. Un tracteur passe derrière le monument aux morts dans le bourg de Jurques. Le Poilu debout, tenant une palme, fait aussi figure de gardien dans le bourg. Du haut de sa colonne – piédestal, il observe les allées et venues des passants comme des véhicules… comme le photographe d’ailleurs, mais celui-ci le fait au niveau des gens, et derrière son appareil photographique. Lire un autre article sur le monument aux morts de Jurques dans leLire la suite

Jurques

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Jurques. Le monument aux morts de Jurques est un Poilu debout tenant une palme dans sa main gauche. A ses pieds, un bas-relief intitulé « Le sacrifice » où un soldat meure, un ange au-dessus de lui. J’ai pris ces photographies un jour de pluie ce qui permet d’obtenir des effets esthétiques différents. Sur certaines images, le Poilu est représenté à travers la pluie qui ruisselle, comme autant de larmes versées pour les mortsLire la suite

Brionne

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Brionne. Le Poilu se dresse droit tout en s’appuyant à une colonne sur laquelle il pose ses mains. Son port est hiératique et l’expression de son visage est figée. Il se dégage de ce monument aux morts une impression d’immobilité (la scène est totalement figée) et une étrange sérénité : c’est bien la mort que représente ce soldat debout.Lire la suite

Briouze

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Briouze. Le monument aux morts de Briouze représente un officier porte-drapeau de 1870, en tenue militaire bleue et rouge. Sculpté par Onésyme-Aristide Croisy (1840-1899), ce monument a été réalisé par le fondeur Antoine Durenne (1822-), qui a créé plusieurs modèles de monuments aux morts, disponibles sur catalogue. Les monuments aux morts d’Avranches, Bricquebec, Champeaux, Creully, Troarn, Pont-Farcy… ont également été réalisés par le fondeur Durenne.Lire la suite

Gamaches (Somme)

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Gamaches. Le monument aux morts de Gamaches, dans la Somme, représente un soldat faisant flotter un drapeau d’une main et tenant la crosse de son fusil de l’autre. Il regarde vers le ciel avec fierté et espoir et semble célébrer la victoire sur l’ennemi allemand.Lire la suite

Piré-sur-Seiche (Ille-et-Vilaine)

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Piré-sur-Seiche, Bretagne. Le Poilu de Piré-sur-Seiche se tient debout, armé d’un fusil et relevant un bras. Il est près à combattre l’ennemi. La sculpture, située sur le parvis de l’église, fait écho à celle du tympan de l’église, représentant Saint-Pierre.Lire la suite

Saint-Marcouf

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Marcouf. Le monument aux morts de Saint-Marcouf est situé dans le cimetière qui entoure l’église. Il représente un Poilu debout en train d’écraser l’aigle allemand avec la crosse de son fusil, symbole de la victoire sur l’ennemi. C’est un acte violent, pourtant il se dégage une grande impression de douceur du visage du soldat.Lire la suite

Rémalard

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Rémalard. Le Poilu du monument aux morts de Rémalard se tient fièrement debout, appuyé sur son fusil. Il regarde au loin vers le centre-ville, prêt à affronter l’ennemi si nécessaire. Il a été réalisé par le sculpteur Robert GAULLIER (1874-1922) qui a également fait celui du Lude (Sarthe). Le monument aux morts de Rémalard est situé près de l’espace culturel Octave Mirbeau.Lire la suite

Saint-Germain-de-la-Coudre

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Germain-de-la-Coudre. Le Poilu de Saint-Germain-de-la-Coudre étreint le drapeau français sur son coeur, ce qui marque son attachement patriotique à la nation, sa volonté de lutte contre l’ennemi, au péril de sa vie. Les branches d’arbre à singe qui l’entourent semblent menaçantes, elles l’encerclent, comme si elles allaient l’étouffer.Lire la suite

Saint-Evroult-Notre-Dame-des-Bois

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Saint-Evroult-Notre-Dame-des-Bois. Réalisé par le sculpteur Charles Édouard Richefeu (1868-1945), le Poilu de Saint-Evroult-Notre-Dame-du-Bois est une copie du modèle « La victoire en chantant ». On retrouver donc ce monument dans de nombreuses communes. Il étonne par la joie illuminant le visage du soldat, qui revient du front en célébrant la victoire par le chant.Lire la suite