Pavilly

Normandie, Seine-Maritime

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Pavilly.

Le monument aux morts de Pavilly est le premier monument aux morts sculpté construit et inauguré en France, le 4 août 1918, trois mois avant l’Armistice. Le maire de l’époque avait pressenti que les sculpteurs seraient très occupés à la fin de la guerre et avait pris les devants en lançant une souscription publique dès 1916. Proche des milieux artistiques, il a contacté un sculpteur de renom Alphonse GUILLOUX (1852 – 1939), professeur à l’école des beaux-arts de Rouen. Pour l’anecdote, 2 noms ont été ajoutés après l’Armistice.

Le monument représente une femme casquée, d’une taille monumentale, tenant une épée et un bouclier.

Le sculpteur Alphonse GUILLOUX a également réalisé les monuments aux morts de Bolbec, Vernon, Duclair, Allouville-Bellefosse, tous situés en Seine-Maritime.

Vire

Calvados, Normandie

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Vire, 2016.

Le monument aux morts de Vire est particulier à plus d’un titre. Sa localisation peut surprendre : il est situé dans le cimetière de la ville, complètement excentré du coeur de la commune et au sein même du cimetière, il n’est pas visible au premier coup d’oeil. En revanche, il bénéficie d’une vue superbe sur le bocage, qu’il domine.

Ce monument érigé par souscription publique en 1924 est l’oeuvre du sculpteur Georges Roty (1892 – 1973).

Il s’agit d’un mausolée sur lequel deux femmes se dressent, aux postures très différentes. L’une d’elle, voilée, implore le ciel en levant ses mains jointes et symbolise la veuve. L’autre porte une armure et un casque et pose une main sur une couronne de lauriers. Elle symbolise la victoire.

Le contraste entre le deuil et la victoire, représentés par ses deux femmes, est une des grandes forces de ce monument aux morts.

Lisieux

Calvados, Normandie

Serge Philippe Lecourt-2015-Monument-aux-morts-Lisieux-(14)-5 2

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de Lisieux, Minerve casquée.

Le monument aux morts de Lisieux a été réalisé par deux architectes (Albert Le Monnier et Fernand Vaudry) et un sculpteur (Georges Armand Vérez) normands ayant remporté le concours lancé par la municipalité en 1921.

Il représente une Minerve casquée tenant d’une main un bouclier et de l’autre une statuette en bronze.

Serge Philippe Lecourt-2015-Monument-aux-morts-Lisieux-(14)-9 2