Trois monuments aux morts normands…

Article publié dans Ouest-France le 9 novembre 2020 à l’occasion des commémorations de l’Armistice du 11 novembre 1918 : « Les monuments aux morts de La Haye-Pesnel (Manche), de Trévières (Calvados) et de La Ferté-Macé (Orne) sont représentés dans un dossier pédagogique qui accompagne le récit de Pierre Lemaître, qui a reçu le prix Goncourt en 2013. Le livre Au Revoir là-haut, de Pierre Lemaître, qui a reçu le Prix Goncourt en 2013, vient d’être réédité, accompagné d’un dossier pédagogique aux éditions Magnard.Lire la suite

Réédition du roman Au revoir là-haut de Pierre Lemaître

Les photographies de Serge Philippe Lecourt à l’honneur dans une réédition du Prix Goncourt Au revoir là-haut de Pierre Lemaître Serge Philippe Lecourt participe à l’illustration du roman Au revoir là-haut (Prix Goncourt 2013, adapté au cinéma en 2017 par Albert Dupontel), réédité cette année avec un dossier pédagogique aux éditions Magnard. L’ouvrage s’adresse à tous les élèves de 3ème et de lycées de France. Les photographies des monuments aux morts sculptés de Trévières (Calvados), La Ferté Macé (Orne) etLire la suite

La Ferté Macé (parc Barré Saint)

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de la Ferté Macé, réalisé par le sculpteur Marcel PIERRE, parc Barré Saint, 2020. La ville de la Ferté Macé compte plusieurs monuments aux morts remarquables, réalisés par le sculpteur Marcel PIERRE. Ce monument, installé dans le parc Barré Saint depuis novembre 2018, a été retrouvé, reconstitué puis restauré grâce aux recherches de l’association des amis de Marcel Pierre et de la mairie. Commandé en 1937 à Marcel Pierre pour la commune de Bagnoles-de-l’Orne, ce monumentLire la suite

La Ferté Macé

© Serge Philippe Lecourt, Monument aux morts de La Ferté Macé. Inauguré en 1928, le monument aux morts de La Ferté Macé est l’oeuvre maîtresse du sculpteur fertois Marcel PIERRE (1897 – 1969), qui porte bien son nom de famille ! Ce monument a été construit à partir de grands blocs de pierre blanche et de granit des Vosges. A travers 4 haut-reliefs, il représente les scènes principales de la Première Guerre mondiale : la mobilisation du 2 août 1914 : l’homme quitte sa famille pour partir auLire la suite